“La Malle d’Aurore pour la Poésie” — Éditions, Expositions, Lectures…

Accueil > Édition > Rétractiles

Rétractiles

mardi 15 mai 2012, par Cécile Galois, Pilar González España, Yves Mairot

- GONZÁLEZ ESPAÑA Pilar, Rétractiles, 2012.
Traduit par Cécile Galois
Collages de Yves Mairot
Disponible

Vivre en poésie

Mystiques ou lyriques, les poètes espagnols se sont souvent senti les héritiers de leur propres traditions.
Pilar González España, tout en restant lyrique, creuse, elle, une voie singulière, novatrice. Avec lucidité et pertinence, elle interroge l’authenticité de l’écriture même qui ne naîtrait pas d’un réel désir, d’un besoin vital. En résistance permanente comme ces veilleurs de nuit qui luttent contre le sommeil. Le regard s’ouvre, la voix se démultiplie, dans un espace désacralisé et dans le temps, à la recherche d’une fraternité, d’une présence au monde. Parler s’inscrit dans cette volonté : « Je veux que les mots me sauvent ». Même si les mots ne libèrent que provisoirement.
Cette poésie, simple en apparence et noble dans sa portée, interroge notre propre oubli en même temps que notre rapport au monde.

René Trusses